Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

13 mars 2005 | Imprimer cette page

USA : 2819 togolais remportent la loterie aux visas pour les résultats de 2003-2004

par Kouma Laurent Dekalikan

C’était joué en 2003 pour un résultat si merveilleux ; alors qu’en sera t il pour cette année où ce sont des milliers et milliers de postulants qui optent pour une migration aux USA pour quelle raison ? Est ce une peur de ce que sera fait un lendemain incertain pour les togolais ou c’est à la recherche d’un avenir plus certain : Attendons y voir.
Près de trois mille togolais ont été retenus par l’administration américaine dans le cadre de la loterie aux visas (DV 2004) qu’elle organise chaque année. Au total, c’est près de 111.000 visas permanents qui seront accordés à des étrangers à travers le monde. Cette loterie est devenue très populaire et bien souvent un business lucratif pour des particuliers ou des sociétés qui se proposent d’aider les candidats dans l’établissement de leur dossier de candidature. Cette disposition unique dans le monde, et symbole d’un grand pays d’immigration, est prévue par la section 203 (c) de " l’Immigration and Nationality Act " (le code de l’immigration et de la nationalité) ; elle s’adresse, en particulier, à des pays qui ont un faible taux d’immigration vers les Etats-Unis.

Plusieurs milliers de togolais avaient participé à la loterie, 2819 ont été retenus au tirage. Mais atttention, cela ne leur donne pas automatiquement droit à la fameuse " carte verte " qui permet de vivre et de travailler aux Etats-Unis. Une fois la notification reçue, les heureux élus devront passer un entretien avec les services de l’immigration. Les bénéficiaires du visa doivent prouver un haut niveau d’étude, ou avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle qui ont nécessité au minimum deux ans de formation.
Si l’entretien est concluant, les postulants devront compléter très rapidement leur demande faute de voir leur candidature non retenue.
Dernier obstacle enfin : trouver les ressources nécessaires pour se rendre aux Etats-Unis et y résider quelques mois avant de trouver un emploi. Si la "carte verte" permet effectivement de travailler, l’administration US ne va pas jusqu’à fournir un emploi.

Les services de l’immigration viennent de fournir la liste des gagnants dans d’autres pays africains. Ils sont 124 en Zambie, 209 au Bénin, 34 au Burkina, 7040 au Ghana, 2 au Swaziland. On notera qu’il n’y a aucun gagnant aux Comores et au Lesotho.