Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

28 février 2005 | Imprimer cette page

Le Blog : un nouveau né de l’internet

par El Ghassem Ould Ahmedou

Blogs politiques, carnets de voyages, lectures tout est bon à diffuser, à relayer, à commenter.
Le moteur de recherche américain Technorati en dénombre à ce jour près de cinq millions sur la planète

Blog, un petit mot qui a pris en quelques années une place gigantesque sur le Net. Ces sites Web d’un nouveau genre, sortes de carnets de bord personnels faciles à ouvrir et faciles à alimenter, n’étaient guère plus d’une vingtaine en 1999 et frôlaient déjà les 100 000 en 2002. Le moteur de recherche américain Technorati en dénombre à ce jour près de cinq millions sur la planète, reliés par près de 717 millions de liens hypertextes. En France, le phénomène est arrivé véritablement en 2003, avec la naissance des premiers hébergeurs du cru. Blogs politiques, carnets de voyages, lectures tout est bon à diffuser, à relayer, à commenter.

« Tribu sur le Web ». En France, on évalue le nombre de blogs à plus de 1 million. La majorité tenue par des adolescents. Si Libération fut le premier journal français à ouvrir le ban en début d’année, d’autres ont massivement suivi. Les télés y réfléchissent aussi. Si TF1 a des blogs dédiés à la Star Ac’, M6 lance lundi son M6blog. Un moyen de drainer de l’audience ? « Le blog permet la rencontre avec d’autres blogueurs qui partagent les mêmes centres d’intérêt, estime Philippe Pinault, cofondateur de la plateforme française Blospirit, ouverte le 4 novembre. Des communautés se créent. C’est une tribu sur le Web et les médias l’ont bien compris. »

La communauté est l’argument choc. Des téléopérateurs comme Orange proposent à leurs abonnés de bloguer et de poster des SMS ou des photos prises au portable. Les sociétés d’hébergement de blogs, qui n’ont guère trouvé aujourd’hui de modèle économique véritablement viable, lorgnent aussi du côté des entreprises. Le blog ne pourrait-il pas remplacer l’intranet, lourd à gérer, et le mail, trop dispersé ? « Le blog va se démocratiser comme l’e-mail, et perdurer, ajoute Philippe Pinault. Il a un côté jubilatoire, une certaine forme de pureté et de liberté. »

C’est à l’occasion de la campagne électorale américaine que l’on a pu mesurer l’importance prise par le phénomène outre-Atlantique. Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs se rendaient chaque jour sur quelques blogs, comme DailyKos (de Markos Moulitsas), Instapundit (de Glenn Reynolds), Talking Point Memo (de Josh Marshall, lire page 6), ou Wonkette (de l’impertinente Ana Marie Cox). Lors des conventions des partis républicains ou démocrates, des tables et des téléphones avaient été réservés aux blogueurs.

Déontologie. Et ils ont joué un rôle direct dans plusieurs épisodes de la campagne. Ce sont eux qui ont révélé que les documents produits par CBS pour démontrer que Bush avait eu des passe-droits pendant son service militaire étaient des faux. Ou encore, que des républicains finançaient en sous-main le troisième candidat, Ralph Nader.
Le blogging commence à changer la façon dont les médias fonctionnent.

Source : Libération