Accueil : Centre de ressources : Ressources diverses :

28 décembre 2004 | Imprimer cette page

Mauritanie : l’énergie domestique au secours du couvert gétéal

par El Ghassem Ould Ahmedou

Trouvers une solution de rechange viable qui permette de limiter les abus en rapport avec la vente du charbon et l’usage du bois de combustion, tel est l’objectif des responsables du Ministère chargé de l’environnement et du développement rural en Mauritanie.
A cet effet la politique d’énergie domestique mérite d’être mieux affinée et plus efficace.


Sur financement de l’union Européenne et du Comité Inter Etats de lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) l’atelier de validation technique de la la Stratégie relative au recours à l’énergie domestique en Mauritanie vient de terminer ses travaux en Mauritanie.
L’atelier qui a duré plus de deux jours avait pour objectifs d’identifier les grands axes d’une stratégie nationale de recours àl’énergie domestique dans une perspective qui donne satisfaction à l’ensemble des partenaires intéressés par la question.
Le Secrétaire Général du Ministère Chargé de la protection de l’envronnement et du développement rural a mis l’accent sur la dégradation continu du couvert végétal et de sa fragilité consécutive à une exploitation abusive pour satisfaire les besoins des ménagesen charbon de bois et en bois de chauffe.

BMP - 247.8 ko
un environnement désertique


Pour sa part le Coordinateur régional du Programme Régional de Promotion des Energies Domestiques et Alternatives au Sahel (PREDAS) a rappelé que malgré la sensibilisation à l’usage de substituts au bois dans les pays du sahel en vue de protéger les forêts, force est de constater que le charbon et le bois restent la principale source d’énergie.
Ce triste constat suscite des interrogations à propos de la création de la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ) dont l’objectif à long terme était de réduire la pression sur un couvert végétal harcelé et affaibli par le mouvement cyclique des sécheresses.

BMP - 247.8 ko
coupe de bois