Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

26 décembre 2004 | Imprimer cette page

La labellisation des sites Internet ?

par Mouboyo Ulrich De Dieu

Une véritable avalanche insécuritaire ne cesse de menacer et d’ ébranler Internet. Le réseau des réseaux est pollué par :

1-des contenus illicites :

- des sites pornographiques qui auraient augmenté de 70% en 2003. Selon l’étude de l’association italienne de défense des droits de l’enfant Rainbow Phone, « 17.016 sites internet dont le contenu comprenait des représentations pornographiques impliquant des enfants ont été signalés l’an dernier aux autorités nationales et internationales, notamment au FBI et à Interpol. » (Article Les sites web pédophiles auraient augmenté de 70% en 2003, www.fr.news.yahoo.com) ;
- des sites distribuant ou commerialisant la violence, la haine, des objets nazis…

Dans ce cas, qui laisserait ses enfants seuls sur Internet ?

2-des techniques espions qui permettent de collecter des données personnelles (directement ou indirectement nominatives telles la race, la religion, l’ appartenance ethnique, tribale, syndicale, politique…) à l’ insu des internautes, à savoir les cookies, les logiciels espions (pour plus d’ informations prière de lire l’ article l’ Internet des logiciels espions de M Mouboyo Ulrich De Dieu dans www.mtechnologie.com), les fichiers logs…
Pire, les données personnelles collectées ne sont presque pas protégées.

Qui accepterait de vivre sous la surveillance systématique d’ une taupe, d’ un tel espion ?

3-l’ insécurité des paiements on line :système de protection des cartes bancaires violé, doutes sur une offre commerciale ou l’ identité du cocontractant à distance…

Selon Julien Faurel ( La labellisation des sites Internet, Mémoire de DESS Droit du Multimédia et de l’ Informatique, année 2000-2001, sous la direction de M Gael Kostic, p 11) qui cite une étude de BBB OnLine (www.bbbonline.org), « 85% des acheteurs potentiels sur Internet refusent encore de communiquer leur numéro de carte bancaire. »

Les internautes ont donc perdu confiance (est-ce qu’ ils en avaient ?). Ce qui entrave le développment d’ Internet, du commerce électronique, du télétravail, de la e-éducation…La confiance est essentielle au développement d’ Internet, du commerce électronique, du télétravail, de la e-éducation…
Dès lors, le défi consister à restaurer ( au cas où ils auraient déjà eu confiance) ou d’ instaurer la confiance sur le Net. Mais comment ?

En l’ absence de règlemenatation internationale s’ est développé une technique, un système appelé la labellisation des sites Internet.

C’ est un système, une technique permettant de garantir la sécurité de l’ internaute sur la qualité et le sérieux des pratiques appliquées d’ un site web, la politique relative à la protection des données on line, d’ accroître la visibilité du site pour son propriétaire. C’ est donc un outil marketing, un instrument commercial, publicitaire pour le propriétaire du site et une garantie sécuritaire pour l’ internaute.
Julien Faurel (Idem) abonde dans le même sens qui cite une étude de WebTrust selon laquelle « 46% d’ internautes commanderaient plus volontiers sur un site labellisé. »
Selon Blandine Poidevin (La labellisation des sites Internet dans www.jurisexpert.net), « la labellisation est une technique mise au point pour renforcer l’aspect sécuritaire d’Internet, tout en offrant la garantie d’une certaine qualité : elle est la combinaison de la technologie et de l’audit.En effet, le label atteste de la conformité d’un site, des services ou produits qu’il propose, à des exigences prédéfinies correspondant aux attentes des internautes. »
Avec le label, on vise à garantir aux internautes l’ existence et le respect d’ ube politique relative à la sécurisation des paiements on line, la protection des données personnelles collectées, des consommateurs, des mineurs…
La label @RATING, par exemple, augmente la visibilité de l’ entreprise et une crédibilité accrue.
Par exemple, le label BBBOnLine du Better Business Bureau des USA garantit à l’ internaute l’ obtention d’ informations sur la fiabilité de l’ entreprise labellisée et a sécurité des données collectées, l’ information sur l’ identité des tiers à qui les données peuvent être cédées…
En pratique, c’ est un système à deux variantes : l’ autolabellisation et la labellisation par un tiers.

Dans l’ autolabellisation, le propriétaire s’ engage à respecter des principes définis le plus souvent dans une charte ou un code de bonne conduite. Si l’ autolabellisation présente des avantages en termes de coût et de flexibilité, elle n’ en demeure pas moins qu’ elle abandonne la situation de l’ internaute à la merci du propriétaire du site. Elle est sujette à caution.

C’ est pourquoi s’ est développée la labellisation par l’ intervention d’ un tiers. Dans ce cas, un organisme externe élabore des principes auquel est assujetti le site. Cet organisme procède à des contrôles périodiques permettant de déterminer si le sité labellisé respecte les principes définis. Offrant plus de garanties sécuritaires que l’ autolabellisation, la labellisation par l’ intervention d’ un tiers (associations d’usagers, des organismes professionnels ou encore des sociétés d’audit ) financièrement lourd (coût d’ obtention du label et redevance périodique).

Mouboyo Ulrich De Dieu