Accueil : Le développement durable : Santé :

2 décembre 2004 | Imprimer cette page

Les femmes face au sida

par N. Wihlm

23 millions de morts, une infection toutes les six secondes qui touche aujourd’hui autant les femmes que les hommes : l’épidémie de sida, loin de reculer, continue de se propager et se féminise.

"Femmes et filles face au VIH et au sida" : le slogan choisi cette année par les responsables de la Journée mondiale contre le sida invite à prêter attention à celles qui se retrouvent trop souvent soumises face à l’indélicatesse de certains hommes atteints par le virus.

L’Afrique subsaharienne abrite à peine plus de 10% de la population mondiale, mais regroupe plus de 60% des personnes vivant avec le VIH (virus du sida), soit quelque 25,4 millions sur un total mondial de 39,4 millions, selon l’Onusida.

A Moscou, 300 personnes ont manifesté mercredi devant le siège du gouvernement, déployant un immense ruban rouge dans la neige pour réclamer l’accès gratuit au traitement contre le sida en Russie. Seuls 2.000 des 280.000 séropositifs officiellement enregistrés dans le pays bénéficient de ces traitements, reconnaît le centre fédéral de lutte contre le sida. L’Onusida estime que la Russie compte quelque 860.000 séropositifs, soit bien plus que les chiffres officiels.

En Iran, l’association pour le sida qui relève du ministère de la Santé, a relevé que l’infection se propage désormais plus par les relations sexuelles que par la toxicomanie.

Aux Etats-Unis, la principale association d’homosexuels, Human Rights Campaign, a dénoncé la politique de prévention de l’administration Bush sur le sida qui privilégie l’abstinence sexuelle plutôt que l’utilisation du préservatif et réclamé le développement des programmes d’éducation sexuelle.

A Washington, le directeur de Onusida, Peter Piot a tiré la sonnette d’alarme pour les femmes, en soulignant que la pauvreté et la discrimination les rendent particulièrement vulnérables.

© Agence France-Presse (AFP)