Accueil : Internet en Afrique :

2 novembre 2004 | Imprimer cette page

Pratique des TIC au Bénin par Hugues Coffi Aho

A cette ére de la mondialisation, les technologies de l’information et de la communication (TIC) s’avèrent indispensables dans le processus de développement. Même si beaucoup de choses se passent dans le domaine des TIC au Bénin, la pratique est peu connue.

Pratique des TIC au Bénin

Encore plus de 80% de la population béninoise sont analphabètes dans ce domaine. L’ordinateur est jusqu’à présent une chose mystérieuse pour beaucoup des cadres béninois. Au Bénin, les TIC sont surtout connues dans la capitale économique qui est Cotonou. Elles sont souvent pratiquées par les élèves, les étudiants, les opérateurs économiques et quelques rares cadres. Les étudiants se servent des TIC pour chercher des bourses universitaires à l’étranger et du travail. Les élèves s’intéressent aux événements pornographiques et la recherche des âmes soeurs. Les Opérateurs économiques passent par ce canal pour trouver des partenaires pour leurs entreprises. Mais la plupart de ces opérateurs économiques installent le réseau internet chez eux. Quant aux cadres, les Tic leur permet de chercher des bailleurs de fonds pour le financement de leurs projets et, des parternariats avec des organismes internationaux ou avec des associations européennes ou américaines. Il faut signaler que les frais de navigation varient selon les centres. Le coût le plus cher est 500f cfa l’heure et celui mions chr est 300f cfa l’heure.

Exemples : au Projet Cerco à Sikècodji dans le 6ème arrondissement, le prix de la navigation est 300f l’heure - Au projet Vinotic à Houéyiho dans le 13 ème arrondissement c’est à 400f cfa l’heure, même avec le centre dans lequel je suis en train de naviguer actuellement (cyber la Paix) - A Maridel à Sainte Rita dans le 9 ème arrondissement c’est à 500F cfa.

Les centres cyber de Cotonou sont souvent remplis d’élèves et d’étudiants qui n’ont aucune fomrmation dans le domaine. Il faut aussi noter que jusqu’à présent la majorité des internautes s’est pas encore arrivée à cerner l’utilité réelle des Tic. Car, le Netphone n’est pas du tout développé. On a tendance à dire que c’est rejeté par les Cotonois. La raison est qu’ils ne savent pas ce que cela signifie et comment ça fonctionne. Ce qui est intéressant est que plus des 70% de la population béninoise s’accrochent à la démystification de l’ordinateur c’est-à-dire qu’ils veulent connaitre l’outil informatique au moins pour être opérateurs de saisie dans un centre ou une entreprise. Mais malheureusement il y a peu de centres informatiques au Bénin.

Des Evénements autour de TIC au Bénin

Pour la vulgarisation de l’importance des Tic, les grands centres organisent des salons opu sponsorisent des manifestations synonymes de l’organisation des salon. Ce qui leur permet de payer des stands lors de ces salons et de faire des expositions. A cet effet, la population de Cotonou vient naviguer gratuitement. L’occasion pour ces centres de se faire connaître, faire connaître leurs activités, leur site web et celui de leurs partenaires. Quelques rares séminaires se font afin de trouver des stratégies pour développer les Tic au Bénin. Outre tout cela, se fait la fomation des jeunes de Cotonou dans le domaine. Ce qui est déplorable est que les matériels utilisés sont très moins performants. Des centres utilisent les Pintiums 1 et 2 avec une Ram dont la capacité est en dessous de 50Mo, le disque dur est entre 5Go et 20Go. Ceci pour contribuer à la formation de la population puisse qu’ils ont la volonté. Il y a très peu de centres qui utilisent les P3 et P4.

Des Acteurs Marquants dans le Domaine des TIC

Le CED (Centre d’Education à Distance) - La Place du Québec - Le Projet Cerco - Le Projet Vinotic, sont les grands centres qui disposent d’une bonne politique de formation et de beaucoup d’équipements. Les volontaires européens et les associations européennes et canadiennes qui sont leurs partenaires s’accrochent à leur évolution positive.

Le tout dernier acteur marquant qui a le plus émerveillé le commun des Cotonois est le PDG de la télévision LC2, Christian LAGNIDE, avec la création de Nasuba Wordshop. Il s’agit d’un projet des Tic très alléchant dont je vous en parlerai amplement la prochaine fois.