Accueil : Qui sommes-nous ? :

23 juin 2004 | Imprimer cette page

Assemblée Générale du 1er mai 2004

par Franck Gaillard

PROCES-VERBAL de l’Assemblée Générale ordinaire du samedi 1er mai 2004.

Association e-développement
Siège social 14 rue Vicq d’Azir, 75010 Paris


L’an deux mil quatre le samedi premier mai à onze heures, les membres de l’association, se sont réunis à Paris sur convocation du conseil d’administration en date du vendredi neuf avril deux mil quatre.

L’assemblée est présidée par M. Denis Rakotonoera en sa qualité de Président de l’association. Le secrétariat est assuré par M. Franck Gaillard.

Le président constate que dix membres sont présents ou représentés, neuf sont absents et non représentés ; le nombre total de voix est ainsi de dix. Le Président déclare alors que l’assemblée est régulièrement constituée et peut valablement délibérer et prendre des décisions à la majorité requise.

Puis, le président rappelle que l’ordre du jour de la présente réunion est le suivant :
- rapport moral et financier ;
- point sur la modification des statuts ;
- point sur les travaux (création de sites internet, animation du site aedev.org, éditoriaux, e-formation, espace membre, projet télécentre, envoi de PC en Afrique).

Il donne ensuite lecture du rapport de la présidence.

"AEDEV entame sa 3ème année d’existence. C’est encore une jeune association mais elle a su, grâce au travail acharné de ses membres et des bénévoles, répondre à de réelles attentes des associations africaines. Quelques données : une centaine de sites Internet créés, près de 300 personnes inscrites aux cours en ligne, 60 PC offerts à des structures à but non lucratif, un site régulièrement mis à jour, des demandes de conseils et de partenariats émanant d’associations françaises et africaines. Nous avons participé au Tour de France des territoires à Besançon, au Forum Social Européen à Paris, au Sommet Mondial sur la Société de l’information à Genève et à quelques réunions à l’Agence Universitaire Francophone.

2003 une année difficile

Pourtant l’année 2003 a été difficile pour l’association. Démission de membres « historiques », absence de la majorité des membres pris par leurs occupations professionnelles et/ou personnelles, difficulté de monter les réunions ou de lancer des
débats sur le egroupes. En ayant fréquenté d’autres ONG, j’ai pu constater que nous ne sommes pas les seuls à connaître cette crise du bénévolat. Les héros sont-ils fatigués ? l’animation est elle insuffisante ? Il est difficile d’animer des personnes devenues invisibles. A ce jour, le 1er mai, nous ne disposons pas encore d’une lettre d’objectifs. Navigation à vue et suivant peut être le délire du... président
Une chance, il reste une poignée d’
actifs au sein de l’association et notre réseau de correspondants est dynamique et prêt à passer à l’action.

L’année 2004 est décisive car nous devons rendre nos activités pérennes et apporter un appui significatif au développement des NTIC dans les pays du Sud. Il ne s’agit pas de se contenter de quelques actions
sans lendemain comme le font malheureusement de nombreuses associations mais de se lancer des véritables projets dont les impacts sont durables et qui constituent un réel apport au développement des pays concernés.

Bénévolat et professionnalisme

Le bénévolat est le moteur de l’association. Passion, désintéressement, solidarité. Il a trouvé sa force en propulsant AEDEV parmi les associations qui comptent
dans le domaine des TIC au service des pays du Sud. Il a aussi trouvé ses limites. Nous avons tous constaté qu’il est difficile pour nous, bénévoles, de nous engager dans un projet et de tenir un planning. Or en face de nous, il y a des associations, des individus qui comptent sur nous pour les aider à réaliser leurs projets. Nous ne pouvons pas les décevoir.

AEDEV fera de plus en plus appel à des professionnels :

- Pour la création de sites Internet, à côté du bénévolat qui reste indispensable, nous ferons appel à des consultants et des entreprises dès qu’il s’agira de réaliser des sites complexes.

- Pour l’envoi des PC, notre partenariat avec le CCAS passe en phase active. Les premiers PC ont été récupérés, testés, nettoyé par des professionnels travaillant au CHAT de Besançon. 32 PC partiront à Madagascar et cet envoi permettra de rôder l’ensemble des processus, de la récupération des PC jusqu’à leur expédition et mis en place. Après le bilan de cette opération, nous passerons à la vitesse supérieure et nous organiserons des envois de PC à grande échelle. Des contacts seront menés auprès des collectivités de la région parisienne pour appliquer le même modèle.

- Pour l’ingénierie de projet et la formation, nous chercherons à nouer des partenariats privilégiés avec quelques organismes. Nos contacts avec l’ONG ORT sont à concrétiser.

La mise en place d’un partenariat nécessite du travail et du temps. C’est à ce prix que nous pouvons bâtir une relation de confiance avec des partenaires du monde associatif ou de l’entreprise.

La ressource humaine

« Il n’est de richesse que d’homme ». L’association le prouve c’est grâce à notre travail, notre créativité et notre engagement qu’AEDEV est devenue crédible. Ce qui nous
manque aujourd’hui, c’est tout d’abord la présence d’un coordinateur à temps plein qui suit les activités, répond aux questions générales, prépare la communication, anime le réseau de correspondants et de partenaires. Nous devons aussi renforcer notre effectif pour accélérer notre développement.

Sur le réseau Aedev

Grâce à ses actions, Aedev a potentiellement 110 partenaires. Près de 300 personnes ont bénéficié de la formation en ligne. Un réseau est à créer pour mettre en valeur nos partenaires, susciter les échanges d’ expériences et bâtir des projets en commun.

Les projets :

Kingatel a démarré, c’est une opportunité pour le public de bénéficier d’un téléphone international à bon marché et pour Aedev de récolter un fonds pour financer ses actions dans les pays du Sud. il faut à présent le faire connaître. C’est une image très positive pour Aedev.

Le partenariat avec le CCAS de Besançon s’est concrétisé par le recyclage de 32 PC par le Centre des handicapés au Travail et par la mise à disposition d’un stagiaire de l’Université de Franche Comté pour assurer la coordination du projet et la formation des utilisateurs. Elle sera appuyée par notre correspondant local, Rosin Salava.

- Projet e-learning, une coopération avec l’ONG italienne VOLINT à l’étude pour mettre en ligne une formation sur le développement durable ou la coopération internationale. Ce serait l’occasion de créer une équipe de formateurs et de rompre l’isolement de Danielle qui assure seule la formation en géopolitique.

- Projet de télécentre dans le 19è, le travail avec Eurosud et BGA se poursuit. Nous allons nous concentrer sur l’aspect formation du télécentre. Le portage du projet, la recherche de financement et de local sera du ressort de nos partenaires.

- Nous avons répondu avec plusieurs associations à l’appel à projet de Fonds Francophone des Inforoutes. Le projet est porté par l’INT (Professeur B. Salgues) et par Denis Marion. Le Tour International des territoires (TIT) est le prolongement du Tour de France des territoires auquel Aedev a participé et qui a permis de renforcer nos liens avec le CCAS. Pour le TIT, 20 pays seront visités par l’équipe projet. A chaque étape, les expériences innovantes dans l’usage des TIC seront recueillies et saisies sur des matériels configurés par Aedev. Un portail sera créé et centralisera l’ensemble des expériences. Une synthèse sera présentée à Tunis en novembre 2005.

- Partenariat avec Artatoom, notre ami Ismael Sow nous rejoindra dans l’après-midi pour discuter du contenu du partenariat.

La ressource financière

Il faut trouver des fonds, subventions publiques ou privées, répondre à des appels d’offres, offrir des services payants notamment pour la création de sites en faveur de PME, fondations ou des collectivités locales ou encore la formation de salariés ou de demandeurs d’emploi.

Les gains serviront à financer nos projets associatifs (envoi de PC, formation en ligne, création de télécentres..) actuels ou à venir.

Le travail ne manque donc pas au sein d’Aedev. Continuons notre chemin car nous sommes entendus et attendus.
"

Nos réalisations :

- 110 sites créés.
- Trois formations en ligne (Histoire, Géopolitique, Initiation à l’Internet) avec près de 300 élèves.
- Récupération de 60 ordinateurs.
- Augmentation du nombre de connexions au site.
- Relations avec l’Agence Universitaire Francophone.
- Participation au Forum Social Européen.
- Présence au Sénat (Internet & la Ville).
- Création d’un forum AEDEV.

AEDEV jouit d’une franche reconnaissance extérieure. Nous devons cependant renforcer le suivi des projets et développer l’appel aux professionnels.


Le trésorier présente le rapport financier.


Le président ouvre les débats sur les thèmes à l’ordre du jour. Un échange de vues intervient. Les bilans pour 2003 sont établis et les projets pour 2004 annoncés.

Personne ne désirant plus prendre la parole, le président ouvre le scrutin sur les résolutions figurant à l’ordre du jour :

PREMIERE RESOLUTION

Les membres de l’association approuvent le rapport moral.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité.


DEUXIEME RESOLUTION

Les membres de l’association approuvent les comptes de l’exercice 2003.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité.


TROISIEME RESOLUTION

Les membres de l’association approuvent la modification des statuts et la création de la catégorie de "membre bienfaiteur".

Cette résolution est adoptée à l’unanimité.


ANIMATION INTERNE ET SITE

Animation de l’association

En 2003, AEDEV comptait peu de membres actifs ce qui a conduit à distinguer les deux statuts "actif" et "bienfaiteur". Nous attendons des membres actifs qu’ils soient réellement présents dans les tâches de l’association.

De plus, les correspondants doivent être appuyés par un partenaire en France. Ce jumelage permettra d’associer un membre en France à un correspondant en Afrique.

La même logique peut s’appliquer aux associations partenaires.

Ainsi, un cursus d’intégration sera défini et complété d’une lettre de mission - membres - correspondants - partenaires. Il s’agit notamment de renforcer l’action de nos correspondants dont la mission est de faire connaître les services AEDEV dans leur pays et en particulier auprès des institutions locales.

Denis Rakotonoera (responsable - denis@aedev.org)

Site Aedev

- Le site www.aedev.org a été sélectionné en octobre par Best-On-Web parmi les meilleurs sites du moment.
- Les rubriques les plus fréquentées sont : l’espace formation (28%), qui sommes-nous ? (14%), centre de ressources (13%).
- Nous proposons un nouveau service téléphonique associatif et solidaire : KINGATEL.
- Nous avons créé un forum AEDEV.
- Nous proposons désormais des services aux professionnels.
- La nouvelle rubrique "Histoire et Culture Africaine" est embryonnaire et doit encore évoluer.

Gestion du matériel informatique

Le parc de PC doit être passé en revue.

Natsy Missamou (responsable - natsy@aedev.org)

Visite de Ismaël Sow - ARTATOOM

ARTATOOM s’est donné pour mission de donner de la visibilité aux artistes africains. Ainsi, ARTATOOM permet aux artisans de disposer d’une galerie sur internet. De plus, ARTATOOM entretient une rubrique de chroniques et articles consacrée à la diffusion des cultures africaines.

Cette rubrique pourrait être commune entre AEDEV et ARTATOOM et les correspondants AEDEV pourraient contribuer à la détection de nouveaux artistes et à la promotion de l’offre

Franck Gaillard (responsable - franck@aedev.org)


REVUE DES ACTIONS EN COURS ET PROJETS

Présentation des actions 2003 et Perspectives 2004

- Sites réalisés par les associations.
- Projets de création de sites pour les communes.
- E-learning et perspectives (version 2.0 de ganesha, module 3 de géopolitique, délivrance de certificats de compétences, adhésion des stagiaires à AEDEV, identification des stagiaires actifs).
- Projet Kingatel.
- Projet envoi de 30 PC à Madagascar et formation des enseignants.
- Partenariats (Ville, CCAS, Université de Besançon, Associations).
- Plateforme associative (ONG de terrain).
- ORT, Eurosud.
- ARTATOOM.

Financement

- Adhésion à AEDEV pour les associations souhaitant bénéficier de nos services.
- Adhésion à AEDEV ou contribution volontaire des apprenants e-learning.
- Kingatel.
- Mise en relation : Entreprises, consultants.


Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à dix-huit heures. De tout ce qui précède, il a été dressé le présent procès-verbal, signé par le président et le secrétaire.

Les membres du conseil d’administration tiennent à remercier, pour leur participation aux activités de l’association, les membres de l’association qui portent l’association en Afrique :

- Bénin : Aimez Gbédolo (membre)
- Burkina Faso : Atji Abdouramane (bénévole)
- Burundi : Eddy Rubakana (bénévole)
- Cameroun : Honoré Tapoko (bénévole)
- Madagascar : Rosin Salava (bénévole)
- Mali : Traore Sékou Oumar (bénvole)
- Mauritanie : El Ghassem Ould Ahmedou (bénévole)
- République démocratique du congo : Mpoto Iyango Franklin (partenaire)

Le bureau rappelle que chaque membre est invité à rechercher de nouveaux membres, en particulier parmi les créateurs de sites internet.

Meilleures salutations,

Au nom de l’Association,

Président : Denis Rakotonoera

Secrétaire : Franck Gaillard