Accueil : Espace formation : Actualités formation :

20 octobre 2002 | Imprimer cette page

KMFORUM

par Franck Gaillard

image 214 x 73

Le groupe TARSUS organisait, le 1er octobre, le 5 ème symposium international de la gestion des connaissances et du développement des compétences.
Ce KM FORUM, parrainé par la Commission européenne et sponsorisé par IBM, était constitué de plusieurs ateliers et conférences.

image 200 x 136

On pouvait rencontrer à cette occasion la plupart des éditeurs de solutions "e-learning" et "knowledge management".

La CEGOS a tenu une conférence qui a connu un succès retentissant : "Le KM n’est pas qu’une question d’outils".

Voici une représentation très schématique de leur démarche :

- Phase 1 : Cartographie et structuration des connaissances de l’organisation (Interview des experts)
La CEGOS cartographie et recueille les connaissances et les meilleures pratiques déjà existantes au sein des réseaux métier, des communautés.
Cette cartographie des domaines de connaissances métier permet d’identifier et de caractériser les connaissances critiques et prioritaires pour la formation (nature, rythme d’obsolescence, niveau de maîtrise, mode d’application).

- Phase 2 : Sélection des connaissances pour compléter l’ingénierie pédagogique (Sélection des connaissances)
La méthode permet d’extraire ce qui relève des connaissances indispensables et génériques.
Ces "connaissances fondamentales" du métier constituant un minimum à acquérir, viennent enrichir une ingénierie pédagogique.
Les anecdotes, cas concrets... receuillis illustrent et assurent un meilleur impact pour les formations. Les "bonnes pratiques" ou connaissances fines (cas particuliers) sont, elles, mises en ligne dans le reférentiel de connaissances disponible pendant et après la formation.

Phase 3 : Sessions de formation

Phase 4 : Réseaux / Communautés métier (partage des connaissances->retour d’expériences, bonnes pratiques, valorisation des experts, etc.)
Le déploiement d’un dispositif de Knowledge Management (culture, méthode, outils, organisation) permet l’enrichissement permanent et le partage par tous les acteurs de leurs nouvelles expériences et Bonnes Pratiques leur permettant d’être toujours plus performants ensemble.
Mise en ligne du référentiel de connaissances au sein d’un outil de consultation et d’enrichissement des connaissances. Il suffit quelquefois d’adapter les infrastructures techniques existantes au sein de l’entreprise pour supporter la consultation et le partage des connaissances : Intranet, Lotus Notes, CRM...
Mise en place de dispositifs d’animation du réseau "métier" et des conditions de développement des communautés de pratiques.

Pour en savoir plus