Accueil : Le développement durable : Environnement :

27 septembre 2015 | Imprimer cette page

LE ROLE CATALYTIQUE DES TIC DANS L’AGENDA POST-2015 DU DEVELOPPEMENT DURABLE

par auriant-thauvin

En 2000, les Nations Unies ont adopté les Objectifs du Millenaire pour le Développement (OMD) qui a galvanisé les efforts mondiaux pour répondre aux besoins des gens les plus pauvres du monde. Le cadre de l’agenda du développement décrit 21 cibles mesurables à travers huit buts sur des questions telles que la pauvreté, la santé, l’environnement et l’égalité des sexes sur une période de 15 ans.

Tandis que le BMD touchera à sa fin, l’ONU fera un travail préparatoire pour convenir d’un nouveau jeu de buts et de cibles de développement pour l’ère post-2015, au Sommet de l’ONU sur le développement durable. Un document, qui décrit les buts et les 169 cibles comme une base pour les négociations de Septembre 2015, a été produit par le Groupe de Travail Public (GTP),

L’intégration des technologies d’information et de communication (TIC) est vital pour atteindre les Buts post-2015 du Développement durable (BDD). Non seulement les TIC sont une plate-forme qui intègre et accélère les trois piliers du développement durable (la croissance économique, l’inclusion sociale et la durabilité), mais elles fournissent des moyens de mise en oeuvre innovants et efficaces (MMO) dans le monde inter-connecté d’aujourd’hui. En effet, « The Road to Dignity by 2020 le rapport du secrétaire général de l’ONU, qui souligne le besoin d’actions pour changer notre monde, met les technologies de l’information et la révolution des données qui en ont découlé, au coeur de son analyse. Ce rapport reconnaît le pouvoir transformateur des technologies d’aujourd’hui, pour mettre fin au cycle durable de l’extrême pauvreté et de la faim.

Les TIC sont les facilitatrices clé du développement. Reconnaissant l’importante contribution qu’elles peuvent apporter aux objectifs ambitieux de transformations universelles du cadre post-2015, elles sont directement référencées dans quatre cibles des 17 buts énoncés dans le document JOH :

But n°4 : assurer une éducation de qualité équitable et inclusive et promouvoir des opportunités de formation continue pour tous

But n°5 : atteindre l’égalité des sexes et responsabiliser les femmes de tout âge

But n°9 : construire une infrastructure résistante, promouvoir une industrialisation durable et inclusive et favoriser l’innovation

But n°17 : renforcer les moyens de mise en oeuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement

Le but 17 reconnaît les TIC comme essentiels à la réalisation efficace de tous les buts du développement durable. Les TIC ont une valeur intrinsèque pour le développement durable sur le long terme au-delà des quatre cibles dans le cadre du développement post-2015 proposé tel que MoI ; le développement des infrastructures de TIC favorisent les capacités de renforcement des capacités nationales et l’intégration régionale, et créent un environnement propice nécessaire pour mettre en place le nouvel agenda du développement durable. Rendre les TIC universellement disponibles peut fournir des synergies intersectorielles à travers différents secteurs. Par exemple, tel un moyen de mise en oeuvre, les technologies propres et les solutions de rendement optimum des TIC comme des réseaux intelligents peuvent fournir des économies réelles et substancielles de carbone à travers beaucoup d’autres secteurs incluant la santé, éducation et les transports.

Le secteur des TIC peut également contribuer à l’agenda post-2015 d’autres manières : opérant dans un environnement divers qui inclut de multiples acteurs, le secteur des TIC fournit un modèle pour les partenariats mondiaux pour le développement durable, en particulier dans les pays en voie de développement.

Afin d’atteindre les objectifs fixés dans l’Agenda du Développement durable, GeSI et l’UIT appellent Rio et 20 acteurs à exploiter et à mettre à niveau les infrastructures existantes des TIC, et à se concentrer pour les rendre universellement disponibles.

Tel un moyen d’atteindre les buts du développement durable, MoI sera discuté en profondeur pendant les négociations inter-gouvernementales post-2015 « Means of Implementation and Global Partnership for Sustainable Development ; », du 20 au 24 avril 2015. GeSI et l’UIT ont conjointement
organisé un événement parallèle intitulé « Les moyens de mise en œuvre et le partenariat mondial pour le développement durable : le rôle des TIC », le 21 avril, pour débattre de la façon dont le rôle transformateur des TIC pourrait être renforcé dans le processus post-2015, notamment en ce qui concerne le But n°17, et la manière dont les modèles de partenariat mis en oeuvre par le secteur des TIC peuvent améliorer la coopération pour le développement durable dans l’ère post-2015.

Pour avoir plus d’informations sur l’événement parallèle et vous y inscrire, veuillez contacter : sharon.london@itu.int

JPEG - 6 ko

Gary Fowlie est le chef du Bureau de Liaison de l’organisation des Nations Unies à New-York, où il promouvoit activement les TIC comme un outil d’habilitation et de développement.