Accueil : TIC et développement  :

24 juin 2010 | Imprimer cette page

"Un ordinateur portable par enfant" vise le Moyen-Orient et l’Afrique de l’Est.

par Marine Bourrier

Le groupe derrière “un ordinateur portable à 100 $ ” a formé un partenariat qui, il l’espère fournira des ordinateurs à chaque enfant scolarisé en primaire en Afrique de l’Est.

Le partenariat entre One Laptop Per Child (OLPC) et la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) a pour objectif de distribuer 30 millions d’ordinateurs portables dans la région d’ici 2015.

L’OLPC a également annoncé un partenariat avec une agence de l’ONU afin d’apporter 500 000 machines au Moyen-Orient.

L’agence de l’ONU ainsi que la EAC ont avant tout besoin de trouver l’argent nécessaire pour financer les ordinateurs portables.

Les deux groupes ont l’intention de trouver des donateurs pour aider à payer les machines, qu’ils vendent actuellement à plus de 200 $, malgré leurs intentions de les vendre à moins.

« En fin de compte, tout se résume à une question d’argent », annonce Matt Keller de l’OLPC à BBC News, en parlant du partenariat avec la EAC.

« Dans l’idéal, nous vivrions dans un monde où les gouvernements peuvent équiper chaque enfant pour qu’il s’instruise, mais ce n’est pas le cas. »

Essais technologiques

Il a déclaré que la EAC rédigeait actuellement une lettre au Président Américain Barack Obama afin de lui demander si les Etats-Unis pouvaient fournir une aide pour financer le projet. Il a annoncé que les pays cherchaient également à créer des liens avec les donateurs.

« C’est un projet très ambitieux pour lequel nous devrons nous associer avec différentes personnes et institutions afin de mobiliser et de trouver les ressources nécessaires pour accomplir nos objectifs d’ici 2015 », a affirmé l’Ambassadeur Juma Mwapachu, secrétaire général de la EAC.

L’organisation représente les gouvernements de Tanzanie, du Rwanda, du Kenya, de l’Ouganda et du Burundi.

Certains des pays ont déjà effectué quelques petits tests avec les machines, dont un au Rwanda où plus de 20 000 élèves les utilisent.

M. Keller a signalé que le pays avait déjà une commande de plus de 70 000 machines et qu’il avait montré aux autres pays de la région l’intérêt de la technologie dans les écoles.

Le partenariat avec l’Office de secours et de travaux des Nations unies (UNRWA) vise à distribuer un demi-million d’ordinateurs portables aux enfants Palestiniens dans tout le Moyen-Orient.

L’UNRWA s’occupe de plus de quatre millions de réfugiés Palestiniens dans cinq pays.

Elle a réalisé des tests avec 1500 machines dans la région et elle s’est mise à en distribuer 2100 supplémentaires à une école à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

« Il nous est indispensable d’obtenir des ordinateurs pour nos enfants », a déclaré Adnan Abu Hasna de l’UNRWA à BBC News.

« Nous pensons que beaucoup de peuples et d’individus soutiendront cette idée ».

‘Point de basculement’

L’OLPC a eu du mal à vendre ses ordinateurs et à faire accepter sa vision alternative de l’éducation dans le monde.

L’organisation – une idée de l’université américaine MIT – avait au départ pour objectif de vendre des ordinateurs portables à bas prix par lots d’un million aux gouvernements des pays en voie de développement pour 100 $ chacun.

Cependant, elle a eu du mal à obtenir des gouvernements qu’ils s’engagent pour de grosses commandes.

Les solides machines – qui sont spécialement conçues pour les enfants dans les pays en voie de développement et exécutent aussi bien Linux que Microsoft Windows- sont désormais proposées à l’unité pour environ 200 $ chacune.

M. Keller a déclaré qu’environ 1,6 million de machines avaient actuellement été distribuées dans le monde, et que des engagements ont été pris pour 400 000 autres.

Il a admis que le projet n’avait pas encore atteint son « point de basculement », mais il a dit que si la EAC était réussie le moment pourrait s’avérer décisif pour le projet.

« Nous voulons qu’ils [ces ordinateurs] deviennent aussi indispensables que l’électricité », dit-il.

Article de Jonathan Fildes, One Laptop per Child targets Middle East and E Africa, 29 avril 2010, traduit par Marine Bourrier (Aedev).