Accueil : TIC et développement  :

9 mai 2010 | Imprimer cette page

Les technologies de l’information pour la gestion de l’éducation au Botswana et en Ouganda.

par Marine Bourrier

L’usage des Systèmes d’Information Informatisés a connu une expansion rapide dans les pays développés au cours des deux dernières décennies. Les pays en voie de développement sont loin derrière mais certains, tels que le Botswana et l’Ouganda, ont introduit ces systèmes. Un investissement à long terme est primordial afin de créer du changement.

Un article publié dans l’International Journal of Educational Development [Revue Internationale du Développement Éducatif] fait un reportage sur l’usage des Systèmes d’Information Informatisés (SII) dans le Ministère de l’Éducation (ME) du Botswana et dans les collèges en Ouganda. L’auteur nous informe de la prévalence de l’usage des SII dans ces deux pays, en faisant remarquer les facteurs nécessaires au succès ainsi que les défis relevés.

Au Botswana les tâches de son ministère de l’éducation étaient informatisées pour se tenir au courant d’un secteur de l’éducation en rapide expansion, celles-ci étaient alors conformes aux réformes administratives qui avaient pour but d’améliorer l’efficacité du service public. Un SII a été introduit au ME en 1999 pour améliorer la gestion des effectifs des enseignants, et il a depuis été étendu aux bureaux régionaux et aux écoles.

L’Ouganda a connu une rapide augmentation des inscriptions au collège après l’introduction de l’éducation primaire universelle en 1997. Contrairement à l’approche descendante du Botswana par laquelle les SII ont été introduites par le centre, l’Ouganda a connu une approche plus ascendante lorsque les collèges ont commencé à acquérir des SII pour l’administration et la gestion.

L’adoption des SII dans de nombreux pays en voie de développement a beaucoup de retard, notamment à cause du manque de compétences, de financement et de matériel informatique. Ceci n’a pas vraiment été le cas au Botswana et en Ouganda, mais il reste encore des défis à surmonter. Les conclusions principales sont :

• Soixante-deux pour cent des écoles interrogées en Ouganda ont dit utiliser des SII, tandis que d’autres projetaient de les utiliser.
• Le choix des programmes des SII est limité : ils sont le plus généralement utilisés pour l’ « organisation du contrôle financier » et les « dossiers des élèves ».
• Au Botswana, cinq ans après la mise en œuvre au ME, l’utilisation du système d’information n’est toujours pas systématique et s’effectue en tandem avec des procédés manuels.
• En Ouganda, l’utilisation directe et indirecte des SII a été signalée, mais elle est encore limitée en termes d’heures par mois. Les directeurs d’écoles préfèrent avoir du personnel pour récupérer les informations.
• Au Botswana, l’utilisation ni directe ni indirecte des SII est élevée. En général, les chefs de service utilisent le système indirectement alors que le personnel de bureau l’utilise directement.

Les gouvernements doivent reconnaître que le changement s’effectue progressivement. Les recommandations clé comprennent :

• Un investissement dans la formation et le soutien des utilisateurs est nécessaire comme des gestionnaires et les effectifs manquent en général d’expérience dans les systèmes des technologies de l’information.
• Les administrateurs de systèmes d’information sont extrêmement utiles et doivent être engagés et encouragés.
• Les collèges et les ministères de l’éducation dans les pays en voie de développement doivent concevoir des programmes de formation efficaces pour augmenter l’adoption des SII.
• La qualité des SII devrait être appropriée et répondre aux besoins des utilisateurs.

Collaborateur(s) R. Bisaso, O. Kereteletswe, I. Selwood and A. Visscher

Informations supplémentaires
A. Visscher
Faculty of Behavioural Sciences
University of Twente
PO Box 217
7500 AE Enschede,
The Netherlands
Tel +31 53 489 9111
Fax +31 53 489 2000
Email a.j.visscher@utwente.nl
www.utwente.nl

Source(s) ‘The Use of Information Technology for Educational Management in Uganda and Botswana’, International Journal of Educational Development, Vol.28, Issue.6, pages 656-668, par R. Bisaso, O. Kereteletswe, I. Selwood et A. Visscher, 2008