Accueil : Le développement durable : Traitements des Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et Green IT :

3 juillet 2008 | Imprimer cette page

10 bonnes raisons de mettre les TIC au vert(le concept du Green IT)

par Mousset Philippe

10 bonnes raisons de mettre les TIC au vert(le concept du Green IT)

5 février 2008
Kevin Klustner
Président et chef d’entreprise de Verdiem

A l’heure où les ventes explosent en 2008, la protection de l’environnement est classée en tête de liste par les cadres dirigeants et les responsables des TIC. C’est désormais devenu un centre d’intérêt majeur pour les organisations, et les cadres prennent en considération sa valeur marchande ou non, ainsi que le lieu approprié pour opérer de tels changements. En 2007, beaucoup d’entre eux ont découvert que des pratiques viables pouvaient à long terme renforcer leur réputation, améliorer le bien-être psychologique de leurs employés, apporter des réductions de coûts, et protéger l’environnement.

Par où faut-il commencer et quelle est la première étape logique à franchir ? Réduire la consommation d’énergie des ordinateurs. Voici 10 raisons pour lesquelles favoriser un département TIC « vert » est un point de départ important vers la protection de l’environnement. Bien sûr, la raison numéro un est le facteur décisif.

Les 10 meilleures raisons de Verdiem de se mettre au vert avec les TIC :

1. Vous faites des économies d’argent (beaucoup d’argent) : le logiciel de gestion d’énergie des PC peut réduire les coûts de 12 à 38 euros de PC à PC, ce qui aboutit à une économie de six -voire sept- fois dans les grandes entreprises sur une année. Pour de nombreuses organisations, cela peut représenter 5 à 15% de réduction, dans l’ensemble, de la consommation d’énergie à travers l’entreprise.

2. C’est ce qu’il convient de faire : quinze ordinateurs peuvent rejeter autant d’émissions de carbone qu’une automobile de taille moyenne chaque année. Mettre en œuvre des stratégies efficaces de gestion de l’énergie des PC dans votre entreprise vous assure de jouer un grand rôle dans la sauvegarde de l’environnement.

3. Il est difficile de ne pas être « vert » : ces dernières années, le reportage d’actualités a mis à nu de profondes failles dans les nombreuses sociétés ayant pour but de protéger l’environnement, en soulevant des problèmes concernant les changements d’infrastructure à haut coût, et le bien fondé des projets de compensation du carbone à l’étranger. En effet, remplacer le matériel de bureau peut être une tâche à la fois coûteuse et ardue. Cependant, rendre votre équipement actuel plus éconergétique constitue un processus simple et rapide qui se rentabilise en quelques mois. De ce fait, il est d’autant plus facile d’être « vert ».

4. Pour assurer une croissance durable, il faut des activités viables : un PC standard consomme en moyenne 588 kilowatt-heure d’électricité par an, et en rejette presque 400 kWh en fonctionnant à pleine puissance, alors que personne ne l’utilise. Mettre un ordinateur en mode veille pendant les périodes d’inactivité peut réduire la consommation d’énergie en moyenne de 60 à 70%, et même jusqu’à 90% dans le meilleur des cas. A mesure que votre société se développe et que les demandes en matériel TIC et en réseau local PC augmente, il est primordial de maîtriser ses dépenses d’énergie : ce sera un atout majeur dans le futur.

5. Attirer et retenir les clients : selon une enquête menée par la clientèle actuelle de Verdiem, les entreprises peuvent réduire les émissions de carbone de leur ordinateur d ’environ 550 euros par an et par PC. Quant aux grandes entreprises, les économies se chiffrent littéralement en milliers de tonnes de carbone chaque année, simplement en gérant la consommation d’énergie des ordinateurs.

6. Inspirer les employés : les employés ressentent un profond sentiment de fierté à l’idée que les organisations s’engagent pour l’environnement. Lorsque vos employés apprendront que leurs ordinateurs consomment moitié moins d’énergie qu’auparavant, sans aucune incidence sur la productivité, ils pourront être fiers d’être les acteurs de la réduction du bilan de CO2 dans la société.

7. Une meilleure réputation et une marque mise en valeur : selon le ’BBMG Conscious Consumer Report’ , d’une part, la grande majorité des américains attendent que les dirigeants d’entreprise et les responsables du marketing proposent des produits écologiques, mais d’autre part ils sont également intransigeants sur le fait que ces revendications « bonnes pour l’environnement » s’appuient sur des pratiqueslégitimes. Investir dans un projet solide pour la protection de l’environnement (ce qui peut être mené avec le projet Green IT) et faire partager ces différentes valeurs à vos clients et parties prenantes peut faire des merveilles pour votre réputation et votre marque.

8. Devenir un acteur des réductions de coût et de la protection de l’environnement pour votre organisation : chaque année, les entreprises gaspillent près de 2milliards et demi d’euros dans des appareils électriques qui ne sont pas utilisés. Freinez ces dépenses et les émissions de carbone superflues en proposant de nouvelles idées quant à la gestion d’énergie et vous serez un héros pour votre entreprise, aussi bien sur le plan écologique et économique : la protection de l’environnement et la réduction des coûts.

9. Une moindre exposition aux coûts énergétiques : Il est estimé que, d’ici 2030, les ventes d’énergie dans le monde augmenteront de 50%. En réduisant la puissance électrique nécessaire au bon fonctionnement de votre entreprise, vous diminuerez le risque lié à des facteurs bien au-delà de votre contrôle.

10. Les TIC éconergétiques sont à hautes performances : l’équipement TIC représente 9% de l’énergie totale consommée par les entreprises, la troisième plus grande source d’énergie du secteur commercial. Mettre en place des politiques de gestion d’énergie est le moyen le plus simple pour maîtriser la consommation électrique à travers votre réseau.