Accueil : Internet en Afrique :

23 septembre 2005 | Imprimer cette page

Maroc : Un milliard de DH pour la généralisation des TIC

par Abdelkader Bounar

- 8.600 collèges et lycées connectés à l’horizon 2008

- 230.000 enseignants seront formés à l’outil informatique
Les élèves reprennent le chemin de l’école avec une bonne nouvelle en prime : les TIC seront généralisées dans les écoles publiques d’ici 3 ans. Le coup d’envoi de cet ambitieux programme a été donné hier jeudi par SM le Roi Mohammed VI à l’Ecole Princesse Lalla Aïcha (Ben M’Sick à Casablanca). Cette initiative qui s’élève à 1 milliard de dirhams (voir notre entretien avec Habib El Malki, ministre de l’Education nationale, publié dans le numéro du jeudi 15 septembre), permettra de doter l’ensemble des établissements scolaires (plus de 8.600 collèges et lycées), à l’horizon 2008, de salles multimédia connectées à Internet. Une première tranche de ce programme (2005-2006) prévoit une enveloppe budgétaire de 350 millions de DH destinée au déploiement d’importants équipements informatiques dans plus de 3.000 établissements scolaires. Ainsi, près de 75% des collèges et lycées et 25% des écoles primaires seront connectés dans un premier temps. Etalé sur une période de trois années, le programme de généralisation des technologies de l’information et de la communication dans les écoles s’articule autour de 3 principaux axes : « infrastructures », « formation » et « développement de contenus ». Le premier axe consiste à doter chaque établissement scolaire d’une salle multimédia équipée d’ordinateurs. Ces dernières seront également équipées d’installations en réseaux et d’équipements supplémentaires. Le nombre total d’ordinateurs s’élèvera à plus de 100.000. Par ailleurs, des connexions à Internet avec des débits permettant une convivialité d’accès seront mises en place dans les établissements scolaires.Des solutions de filtrage et de sécurité Web sont également prévues en vue d’encadrer l’usage des espaces multimédia et de préserver les élèves de toute utilisation à l’encontre des valeurs morales. Quant à l’axe « formation », il vise à préparer les enseignants et les cadres administratifs à une utilisation effective des outils TIC, qui seront mis à leur disposition. Plusieurs types de formation sont ainsi prévus, dont l’initiation à l’information qui bénéficiera à 230.000 enseignants, la formation sur l’usage des outils TIC dans les programmes scolaires (10.000 enseignants) et la formation sur la maintenance (plus de 700 techniciens).S’agissant de l’axe « développement contenus pédagogiques », il concerne la mise à disposition de contenus TIC adéquats, ainsi que le développement de contenus pédagogiques adaptés à l’enseignement au Maroc. Seront mises en oeuvre différentes autres actions ayant trait au développement de contenus pédagogiques sur la base des programmes scolaires nationaux, à la création d’un portail éducatif national et à la mise en place au sein du ministère de tutelle d’un laboratoire, qui sera chargé notamment de piloter, en collaboration avec le secteur privé, le développement de contenus numériques.