Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

5 juillet 2005 | Imprimer cette page

OpenOffice.org vs Microsoft Office

par Daouda Hamadou

Vous connaissez sans doute Word, Excell ou encore Powerpoint, trois des produits du pack Office de Microsoft. En revanche, vous n’avez aucune idée de ce que peut être Writer, Calc ou Impress. Alors qu’il s’agit singulièrement de la même chose. A ceci près que ces derniers produits sont totalement gratuits et font partie de la suite OpenOffice.org (OOo), un des grands fleurons du logiciel libre, dont l’esprit peut se résumer en deux mots : gratuité et ouverture. Gratuité parce que n’importe qui (particulier, entreprise, ONG, administrations publiques...) peut l’installer et l’utiliser sans avoir de licence à payer. Ce qui fait que les évolutions du logiciel n’entraînent pas non plus de coûts supplémentaires. Ouverture parce que le programme informatique de ce logiciel est disponible à tous. Rien n’est caché. Cette disponibilité fédère de nombreux programmeurs (développeurs) qui peuvent ainsi contribuer à l’amélioration du produit. Par exemple, un développeur béninois peut tout à fait décider d’adapter ce logiciel à la culture de son pays en le traduisant en fon. Un travail qu’il s’engage à mettre à la disposition de tous.

La suite bureautique OpenOffice.org est disponible sous plusieurs systèmes d’exploitation (Windows, Linux, Mac) et est compatible avec les formats les plus courants de la bureautique (doc, xls, rtf, csv, dbf...). Elle est semblable presque trait pour trait à l’Office de Microsoft. Writer (éditeur de texte) répond à Word, Impress (présentation) répond à Powerpoint, Calc (tableur) répond à Excell ou encore Base (base de données) à Access. OOo ne dispose toutefois pas d’un client de messagerie à l’image d’Outlook chez Microsoft. Thunderbird ou Modzilla feront, pour cela, très bien l’affaire. Pas de Front Page (éditeur HTML) dans OOo, ni de Publisher (conception et la composition de supports de communication et de documents commerciaux) que l’on pourra aisément trouver en ligne sur la Toile (respectivement NVU et Scribs ou Open Office Draw, par exemple).

Indépendance, pérennité et respect de la loi

OpenOffice s’appuie sur des algorithmes et des standards reconnus (XML et la compression Zip) pour stocker vos documents. Vous restez donc indépendants du logiciel et donc de son concepteur. Vous n’êtes pas tributaires des changements imposés par les concepteurs de votre suite bureautique. Même dans plusieurs années, vous aurez la possibilité de récupérer le contenu de vos fichiers. En France, sur recommandation de l’ADAE (Agence pour le Développement de l’Administration Electronique), plusieurs institutions et ministères utilisent désormais OpenOffice.org. Citons à titre d’exemple le ministère des Finances, mais aussi des centres hospitaliers, des entreprises, telle Chronopost, des lycées, des collèges...

Avez-vous déjà entendu parler de l’article L335-2 du Code de la Propriété Intellectuelle ? Cet article protège l’auteur et ses droits. Ainsi toute personne physique ou morale peut être sanctionnée pour l’utilisation illégale d’un logiciel. Elle encourt une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans de prison et 150 000 euros d’amende, ainsi que la fermeture de l’établissement, la confiscation des matériels ayant servi à commettre l’infraction, ou encore le placement sous contrôle judiciaire. Dans un contexte concurrentiel, nul n’est protégé à moins d’être certain qu’aucune copie illégale n’a un jour été faite. L’entreprise s’expose à des poursuites qui peuvent lui être fatale et dans ce domaine, la délation est très utilisée par les éditeurs de logiciel. Avec OpenOffice.org ce problème est résolu, car la redistribution du logiciel est tout à fait permise et même encouragée (Licence LGPL). Une copie de cette suite peut donc être fournie à tous les employés en toute illégalité et sans avoir à jongler avec les numéros de licence...

OOo ou Microsoft Office ? Le débat peut s’installer. Mais le mieux que vous puissiez faire et d’essayer Open Office...c’est gratuit.