Accueil : Le développement durable :

5 juin 2005 | Imprimer cette page

Les conflits armés à l’origine des crises alimentaires dans le monde

par N. Wihlm

Les conflits armés sont, à l’heure actuelle, la principale cause de la faim dans le monde. Ils sont suivis de près par le VIH/SIDA et le changement climatique, selon un rapport de la FAO présenté le 23 mai 2005 au Comité de la sécurité alimentaire mondiale.

Les foyers de famine sont de plus en plus une manifestation des conséquences des troubles civils, des guerres et des catastrophes naturelles. Dans certains cas, les facteurs naturels et ceux propres à l’action de l’homme se renforcent, conduisant à des situations d’urgence complexes et à des crises interminables.

Le nombre et l’ampleur des crises alimentaires dues à des conflits sont en augmentation. "La proportion des urgences alimentaires pouvant être attribuées à l’action de l’homme a progressivement augmenté. Les conflits et les crises économiques sont considérés comme les principaux responsables de plus de 35 % des urgences alimentaires entre 1992 et 2003, par rapport à 15 % environ de 1986 à 1991."

De plus, les effets des conflits armés ne se limitent pas aux zones affectées par les hostilités : ils constituent un handicap pour l’ensemble de la population, car ils détournent des ressources qui auraient pu être consacrées aux programmes de développement nationaux. Le poids des conflits est également supporté par les pays limitrophes où se réfugient habituellement les personnes déplacées.

Autres aspects négatifs des conflits armés : l’augmentation des dépenses militaires, les conséquences désastreuses sur les économies régionales et la diffusion du VIH/SIDA, du fait notamment des déplacements de population, des viols, etc.

Les conflits sont considérés comme l’une des principales entraves au développement durable, ils peuvent détruire en quelques jours ce que l’on a réussi à bâtir avec peine au cours des années ou des décennies.

Source : Communiqué FAO