Accueil : A la Une (ne plus utiliser cette rubrique) / choisir MOT CLE - actualit ? dans chaque article :

9 mai 2005 | Imprimer cette page

Un médiateur pour l’Afrique

Le Club de veille pour la paix en Afrique de l’Ouest et le club de Sahel et de l’Afrique de l’Ouest se veulent aujourd’hui pour le médiateur du continent noir. Les deux associations sœurs l’ont ensemble exprimé à travers une rencontre avec la presse. A cet effet, les deux clubs Co-organisent un forum des partis politiques, des médias et de la société civile en Afrique de l’Ouest. Objectif, appuyer les acteurs qui animent la recomposition sociopolitique et institutionnelle de la région afin de promouvoir l’agenda de la démocratie et de la paix en Afrique en général et en Afrique de l’Ouest en particulier. La ville de Cotonou a été choisie pour abriter ce grand évènement.

Ils seront au total 250 participants à prendre part à ces assises dont 72 partis politiques et 36 organes de presse. Ils viendront tous de 18 pays du continent noir dont 15 pays membres de la CDEAO, en plus le Cameroun, la Mauritanie et le Tchad. Quatre objectifs spécifiques caractérisent le forum. Au nombre de ces objectifs spécifiques, organiser une mise en dialogue et contribuer au décloisonnement des acteurs de premier plan dans la démocratie que sont les partis politiques, les médias et la société civile ; aider à identifier les questions stratégiques, les risques et les défis majeurs qui se posent en Afrique de l’Ouest dans la construction de la paix et de la démocratie dans la région ; faciliter des échanges informés et constructifs entre les différents types d’acteurs sociopolitiques sur leurs rôles de responsabilités respectifs dans la construction de la paix et de la démocratie en Afrique occidentale et sur les perspectives d’actions conjointes pour sa consolidation, et enfin, contribuer à mobiliser un large éventail d’acteurs autour d’initiatives et d’actions pouvant conduire à des décisions innovantes pour la sauvegarde de la paix et l’ancrage de la démocratie en Afrique de l’ouest.
Ledit forum abordera les enjeux de la paix et la démocratie dans un contexte de mutations économiques, sociopolitiques, culturelles et institutionnelles majeures, d’ouvertures aux autres régions du continent et au reste du monde. Il s’interrogera sur le rôle et la responsabilité des trois catégories d’acteurs. Il croisera les perspectives et les points de vue afin de construire une vision partagée de la situation actuelle et d’aboutir à un consensus sur le contenu et la mise en œuvre des actions nécessaires pour sortir la région des situations des conflits, consolider la démocratie et relever le défi du développement dans le respect des différences. Une grande conférence sur l’état des lieux de la démocratie en Afrique de l’ouest ouvrira le forum.
Il faut signaler que si le club de veille pour la paix en Afrique de l’ouest et celui du Sahel et de l’Afrique de l’ouest s’inscrivent dans cette ligne droite de devenir le médiateur du continent noir, c’est parce que ses membres qui sont les fils de l’Afrique ne sont pas satisfaits de la qualité de la médiation actuelle. Selon le président du club de veille pour la paix en Afrique de l’ouest, John Igué, il faut que désormais tous les animateurs de la vie sociopolitique et de la presse soient associés aux règlements des conflits afin que la rencontre qui décloisonne les acteurs dans leurs diversités et leurs différences, puisse porter efficacement son fruit. Ainsi les deux clubs souhaitent que ce forum devienne un évènement annuel de mobilisation, de réflexion et de partage entre les diverses composantes de la société civile Ouest africaine.