Accueil : Espace formation : Formations gratuites : Activités d’éveil :

27 mars 2005 | Imprimer cette page

Assia et le dindon : une belle histoire du Togolais Gnimdewa Atakpama

par Kouma Laurent Dekalikan

Le jeune Togolais de 26 ans Gnimdewa Atakpama sort son deuxième livre pour enfants. « Tolo-Tolo », édité par L’Ecole des loisirs, raconte l’histoire d’Assia, un petit Africain qui reçoit un dindon en cadeau et va en faire son meilleur ami. Le texte est aussi doux que les illustrations de Michel Gay. A découvrir.

Assia est un petit Africain espiègle qui porte short jaune et baskets roses. Un jour, son oncle Baka lui offre « un jouet vivant : un dindon tout rond, tout gros, tout beau ». « Un oiseau extraordinaire » qui « marche lentement, comme un prince d’Orient, le plumage bien gonflé ». Le volatile est plus grand et plus gros qu’Assia mais qu’importe, ils deviennent les meilleurs amis du village... s’inventant un monde à eux et un langage pour communiquer. Jusqu’à ce qu’un malentendu les brouille. Chacun boude dans son coin... Qui va faire le premier pas de la réconciliation ? Vous le saurez en lisant Tolo-Tolo, un joli livre pour les enfants de 3 à 6 ans.

Pour cette histoire simple et efficace, l’auteur togolais Gnimdewa Atakpama s’est inspiré de son petit neveu habitant le Togo et à qui il dédie l’ouvrage. « Il a lui-aussi reçu un dindon en cadeau, ce qui est plutôt original car le dindon, dans l’imaginaire, est un animal antipathique ! J’ai donc eu envie d’inventer une histoire à partir de ce fait qui peut se passer n’importe où en Afrique... », explique-t-il.

ECRIRE POUR LES PETITS

Les illustrations ont été confiées à Michel Gay, auteur et illustrateur de la maison d’édition L’Ecole des loisirs, qui n’a jamais mis les pieds en Afrique mais a été inspiré par le texte. Le petit Assia évolue dans des décors minimalistes où les choses sont plus suggérées que montrées. Le trait de Michel Gay est tendre et doux et saura séduire les jeunes lecteurs !

Tolo-Tolo va être distribué en Afrique, au grand plaisir de son auteur dont c’est le deuxième livre jeunesse. « Ecrire pour les petits, c’est très intéressant car il faut retrouver son regard d’enfant, penser comme quand on était gamin... On découvre beaucoup de choses sur soi de cette façon. Mais j’ai aussi écrit plusieurs romans pour les plus grands que je retravaille constamment avant d’envoyer les manuscrits aux maisons d’édition. J’ai toujours aimé lire et écrire car j’étais très timide quand j’étais enfant. J’écrivais mes rêves, j’étais dans ma bulle... Plus tard, j’ai participé à des concours de nouvelles. » A 26 ans, Gnimdewa Atakpama est en France depuis un an et, après des études de géographie et de journalisme à Lomé, il travaille aujourd’hui pour le magazine Amina.