CONCLUSION GÉNÉRALE

L’idée développée par M. McLuhan dans les années soixante selon laquelle le monde est devenu un village global est un mythe. Il n’en était rien à l’époque et il n’en est rien aujourd’hui. Toutefois, le maillage de la planète par des réseaux informatiques conforte la vision de Z. Brzezinski dans la mesure où les nouvelles technologies d’information et de communication aboutissent à réduire la portée du contrôle des Etats sur l’information.

La problématique du déséquilibre Nord-Sud de l’accès à l’information peut être abordée au moyen du paradigme de l’interdépendance, tel que théorisé par l’Ecole de l’interdépendance complexe. En effet, de par leur prise en considération de nouveaux acteurs non-étatiques, R. Keohane et J. Nye ont contribué à élargir le cadre des relations internationales et leurs premières analyses transnationales permettront peut-être d’envisager une véritable diplomatie des réseaux.

En tant qu’enceinte internationale devant laquelle la problématique du déséquilibre Nord-Sud de l’accès à l’information a été soulevée, l’UNESCO a été au cœur de la tourmente d’un contexte international peu propice à des concessions. La libre circulation de l’information est devenue un enjeu de la Guerre froide et a constitué un contentieux entre les Etats. Ce processus a été principalement le fait de la révolution technologique, de la mondialisation des économies et des échanges et de l’internationalisation du jeu des grands acteurs, Etats ou firmes. Centrées autour du monopole de l’information sur lequel les plus grandes agences de presse du monde régnaient sans partage, les revendications des pays du Tiers monde en faveur d’un nouvel ordre mondial de l’information se sont soldées par un échec dans la mesure où celles-ci étaient en parfaite inéquation avec la doctrine américaine du « free flow of information ».

Ayant établi, sur base des conclusions de la Commission MacBride, que la communication mettait en jeu la possibilité pour les hommes de vivre en bonne intelligence en acceptant l’autre dans sa spécificité avec non plus le souci d’imposer à cet autre un mode de vie et de pensée mais la possibilité de s’enrichir mutuellement au contact de cultures différentes, les Etats-Unis dénoncèrent les prises de positions de l’UNESCO en faveur d’un nouvel ordre économique et firent cesser le débat en quittant l’organisation.

Depuis, vingt ans ont passé, la chute du mur de Berlin et l’effondrement du communisme ont engendré de profondes mutations d’ordre politique, économique et technologique qui ont généré de nouvelles géographies, de nouvelles cultures et de nouveaux marchés. Les rivalités idéologiques laissent place à plus d’interdépendances économiques et d’interactions culturelles qui rendent floues, sinon caduques les anciennes divisions du monde. L’Europe occidentale constitue avec l’Amérique du Nord et la zone Asie-Pacifique une triade de puissances où se concentrent la plus grande aisance financière, les principaux conglomérats industriels et l’essentiel de l’innovation technologique. Le développement spectaculaire des nouvelles technologies de l’information et de la communication, dont Internet est la dernière innovation, ouvrent des perspectives inédites pour le développement éducatif et culturel et pour le progrès économique et social. Pourtant, au centre des avancées technologiques et de la mondialisation de la communication, certaines multinationales semblent prendre le relais des puissantes agences de presse des années septante dans la mesure où elles exercent des pressions sur les gouvernements du Sud, et en particulier africains, afin de libéraliser leurs anciennes télécommunications. Il est à craindre, qu’au-delà d’une réelle volonté de câbler le Sud, ne se cache parfois qu’une logique de pénétration de marché ou pire d’exploitation des ressources du Sud, le Sud se retrouvant une fois de plus au service du Nord.

Contrairement à l’idée répandue selon laquelle le monde ne serait plus qu’un village global, force est de constater que la mondialisation de la communication demeure l’apanage des pays du Nord dans la mesure où ceux-ci ont tendance à protéger leurs technologies de pointe. Un scénario néo-libéral conduit inévitablement à un renforcement du déséquilibre Nord-Sud de l’accès à l’information parce que la sophistication technologique l’emporte bien souvent sur la recherche d’un produit à moindre coût.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont à priori l’occasion d’un rééquilibrage des flux d’information entre les pays du Nord et ceux du Sud et Internet est susceptible d’améliorer la situation du continent africain dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la démocratisation, de l’enseignement et de la recherche. Toutefois, la technologie ne pourra en aucun cas éliminer les causes structurelles du sous-développement.

Si certains accusent le Sud d’être en retard, nous tenons à souligner que contrairement aux pays du Nord, l’introduction d’Internet y est relativement récente et que déjà le Sud apparaît comme de plus en plus différencié. Certains affirment que moyennant des lignes téléphoniques et des ordinateurs, le Sud sera rapidement connecté. Comme nous l’avons dit précédemment, des solutions « clé sur porte » n’existent pas. Il convient d’associer le Sud à la démarche afin de l’aider à trouver sa propre logique de développement. Une collaboration avec le Nord est certes indispensable mais il serait souhaitable que cette collaboration se fasse de manière désintéressée. Une dynamique nouvelle permettrait alors de développer des contenus et créerait des coopérations entre pays du Sud.

Puissent ces quelques lignes ne pas être perçues comme une atteinte au libéralisme mais comme une réelle volonté de faire d’Internet un vecteur de culture et de connaissance et non le moyen d’expression du turbocapitalisme.

BIBLIOGRAPHIE

OUVRAGES MÉTHODOLOGIQUES

QUIVY R., VAN CAMPENHOUT L., Manuel de recherche en sciences sociales, Paris, Dunod, 1988.

OUVRAGES

AGNOLA M., Passeport pour le multimédia, Paris, CFPJ Editions, 1996.

ALBERGANTI M., Le multimédia. La révolution au bout des doigts, Paris, Le Monde-Editions, Marabout, 1996.

BARREA J., Théorie des relations internationales, Louvain-la-Neuve, Artel, 1994.

BRAILLARD P., DJALILI M.R., Les relations internationales, Paris, Presses Universitaires de France, Que sais-je ?, 1997.

BRZEZINSKI Z., La révolution technétronique, Paris, Calmann-Lévy, Liberté de l’Esprit, 1970.

CHAGNOLLAUD J.P., Relations internationales contemporaines. Un monde en perte de repères, Paris, l’Harmattan, Logiques politiques, 1997.

COLLECTIF, Mondialisation, au-delà des mythes, Paris, La Découverte-Syros, Les Dossiers de L’état du monde, 1998.

COLLECTIF, La fin du Tiers monde ?, Paris, La Découverte, Les Dossiers de L’état du monde, 1996.

DE SENARCLENS P., Mondialisation, souveraineté et théories des relations internationales, Paris, Armand Colin, Science politique, 1998.

DUFOUR A., Internet, Paris, Presses Universitaires de France, Que sais-je ?, 1998.

FDIDA S., Des autoroutes de l’information au cyberespace, Paris, Flammarion, Dominos, 1997

FLORIDI L., Internet, Paris, Flammarion, Dominos, 1998.

GLASER E., Le nouvel ordre international, Paris, Hachette Littératures, Forum, 1998.

GUEDON J.C., La planète cyber : Internet et cyberespace, Paris, Gallimard, Découvertes techniques, 1996.

GUERIN S., Internet en questions, Paris, Economica, 1997.

GUISNEL J., Guerres dans le cyberespace. Services secrets et Internet, Paris, La Découverte/Poche, Essais, 1997.

HUITEMA C., Et Dieu créa l’Internet, Paris, Eyrolles, 1995.

IRIS A., Les autoroutes de l’information, Paris, Presses Universitaires de France, Que sais-je ?, 1997.

KEOHANE R., NYE J., Transnational Relations and World Politics, Cambridge, Harvard University Press, 1970.

KEOHANE R., NYE J., Power and Interdependence. World Politics in Transition, Boston, Little Brown and Company, 1977.

LAIDI Z., Malaise dans la mondialisation, Textuel, conversations pour demain, 1997.

MATHIAS P., La cité Internet, Paris, Presses de la Fondation nationale des Sciences politiques, La bibliothèque du citoyen, 1997.

MERLE M., Bilan des Relations Internationales Contemporaines, Economica, Poche/Géopolitique, 1995.

MILZA P., Les relations internationales de 1973 à nos jours, Paris, Hachette, 1996.

MONET D., Le multimédia, Paris, Flammarion, Dominos, 1995.

MOREAU DEFARGES P., Relations internationales (2. Questions mondiales), Paris, Seuil, Points Essais, 1994.

MOREAU DEFARGES P., La mondialisation, Paris, Presses Universitaires de France, Que sais-je ?, 1998.

RAMONET I., Géopolitique du chaos, Paris, Galilée, 1997.

ROCHE J.J., Théories des relations internationales, Paris, Montchrestien, Clefs/Politique, 1997.

SANDOVAL V., Les autoroutes de l’information : mythes et réalités, Paris, Hermès, 1995.

SMOUTH M.C. (dir.), Les nouvelles relations internationales. Pratiques et théories, Paris, Presses de la Fondation nationale des Sciences politiques, Références inédites, 1998.

SUR S., Relations internationales, Paris, Montchrestien, Domat/Politique, 1995.

VALLADAO A., Les mutations de l’ordre mondial. Géopolitique des grandes puissances, Paris, La Découverte, Les Dossiers de L’état du monde, 1994.

WAUTELET M., Les Cyberconflits. Internet, autoroutes de l’information et cyberespace : quelles menaces ?, Bruxelles, GRIP-Editions Complexe, 1998.

ANNUAIRES, ATLAS, BIBLIOGRAPHIES, DICTIONNAIRES, RECUEILS, RÉPERTOIRES

LACOSTE Y. (dir.), Dictionnaire de géopolitique, Paris, Flammarion, 1993.

MASSART-PIERARD F., MARON F., La Francophonie internationale. Bibliographie thématique, Louvain-la-Neuve, Département des Sciences politiques et sociales, Notes et Etudes de l’Unité des Relations Internationales, Observatoire de la Francophonie, n°9, 1997.

MEMOIRES DE FIN D’ETUDES ET THESES DE DOCTORAT

BOLLE R., ROOSENS C. (dir.), Internet. Vers une nouvelle civilisation, Mémoire de Licence, Unité des Relations Internationales, Département des Sciences politiques et sociales, Louvain-la-Neuve, UCL, Texte inédit, 1998.

SACHS F., PORCHER L. (dir.), La défense de la Francophonie et de la Langue française sur Internet, Mémoire de DEA, Département de Didactologie des Langues et des Cultures, Paris, Université Paris III, Texte inédit, 1998.

ARTICLES DE REVUES

Revues institutionnelles

UNESCO, Rapport intermédiaire sur les problèmes de la communication dans la société moderne, Editions UNESCO, 1978.

UNESCO, Rapport mondial sur la communication : les médias face aux défis des nouvelles technologies, Editions UNESCO, 1997.

Revues scientifiques

BISSIO R., « Nouvelles armes pour les démocrates », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 42-44.

BRETON G., « Mondialisation et science politique : la fin d’un imaginaire théorique ? », dans Revue Etudes internationales, vol. XXIV, n°3, septembre 1993, pp. 533-548.

CARLANDER I., « Aux avant-postes du cybermonde », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 16-19.

DECORNOY J., « Aux ordres du Nord », dans Médias, mensonges et démocratie, Le Monde diplomatique, Manière de voir n°14, février 1992, pp. 42-45.

DOUZET F., « Internet géopolitise le monde », dans Hérodote, n°86-87, 3e et 4e trimestre 1997, pp. 222-233.

DU GRANRUT C., « Une brève histoire d’Internet », dans Futuribles, n°214, novembre 1996, pp. 73-79.

ELIE M., « Internet et développement. Un accès à l’information plus équitable ? », dans Futuribles, n°214, novembre 1996, pp. 43-64.

FALK R., « Vers une domination de type nouveau », dans Le Monde diplomatique, août 1995, pp. 24-25.

GARCIA S., « Le phénomène Internet », dans Regards sur l’actualité, La documentation française, n°217, janvier 1996, pp. 15-23.

GRESH A., « Et les citoyens du Sud ? », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, p. 74.

JACOBSON T.L., « Systèmes d’échanges d’informations : les enjeux des réseaux. Les messageries électroniques et les services dans les pays du Tiers monde », dans Revue Tiers Monde, t. XXXV, n°138, avril-juin 1994, pp. 343-358.

MATTELART A., « Les nouveaux scénarios de la communication mondiale », dans Le Monde diplomatique, août 1995, pp. 24-25.

MIGNOT-LEFEBVRE Y., « Technologies de communication et d’information. Une nouvelle donne internationale ? », dans Revue Tiers Monde, t. XXXV, n°138, avril-juin 1994, pp. 245-277.

PETRELLA R., « L’Europe et les multimédias. Vers une vision res-publica », dans Revue Télécom, n°100, 1994, pp. 12-13.

QUEAU P., « Internet, média du futur », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 20-21.

QUEAU P., « Les termes inégaux des échanges électroniques », dans Le Monde diplomatique, juin 1995, p. 25.

RAMONET I., « Changer d’ère », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 6-7.

RENAUD P., « L’avenir informatique du Sud », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 94-95.

RENAUD P., TORRES A., « Une chance pour le Sud », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 46-50.

SEGOND G.O., « Relancer la coopération technologique », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 96-98.

SEMINATORE I., « Interdépendance, linkage et système international. De l’analyse conceptuelle aux problèmes de politique étrangère », dans Revue Etudes internationales, vol. XVIII, n°2, juin 1987, pp. 329-352.

TORRES A., « Les empires multimédias en quête de nouveaux clients », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 22-25.

TORRES A., « Une nouvelle vassalisation », dans Internet l’extase et l’effroi, Le Monde diplomatique, Manière de voir, numéro hors série, octobre 1996, pp. 64-66.

TRONC J.N., « Autoroutes de l’information : questions de société, réponses politiques », dans Regards sur l’actualité, La documentation française, n°217, janvier 1996, pp. 41-57.

WANE F.H., « Internet sauvera-t-il l’Afrique ? », dans Un autre monde est possible, Le Monde diplomatique, Manière de voir n°41, septembre-octobre 1998, pp. 83-85.

ARTICLES DE PRESSE

AHOUNOU A., « L’arbre à palabres virtuel », dans Jeune Afrique, n°1895, du 23 avril au 30 mai 1997, p. 69.

BEN YAHMED M., « Un continent riche… de promesses », dans Jeune Afrique, n°1894-1895, du 23 avril au 6 mai 1997, pp. 60-61.

CAMARA M., « La Francophonie et l’Europe : convergence et synergie ? », dans Le Courrier ACP, n°157, mai-juin 1996, pp. 78-79.

CHAARI M., « Inforoutes francophones », dans Jeune Afrique, n° 1903, du 25 juin au 1er juillet 1997, pp. 70-71.

DE LA BROSSE R., « L’Internet et le Sud », dans Le Courrier ACP, n°158, juillet-août 1996, pp. 54-55.

EL OUAHABI M., « Afrique et télécoms : état des lieux », dans The African Student, n°2, mai 1998, pp.13-14.

FRENCH H.W., « Fini le câble, place à la fibre optique », dans Jeune Afrique, n°1821, du 30 novembre au 6 décembre 1995, p. 61.

HOELTGEN D., « L’Afrique sur Internet », dans Jeune Afrique, n°1821, du 30 novembre au 6 décembre 1995, pp. 59-62.

LIMAM Z., « La révolution Internet », dans Jeune Afrique, n°1873, du 27 novembre au 3 décembre 1996, p. 130.

SANDOULY P., « Les promesses du cybermonde », dans Jeune Afrique, n°1939, du 10 au 16 mars 1998, pp. 84-87.

WAUTELET M., « Le futur du passé », dans Le Vif/L’Express, n°2420, du 21 au 27 novembre 1997, p. 39.

SYLLABI

BOUVIER P., Introduction générale à l’étude des pays en voie de développement : 1. Notions de développement, Université Libre de Bruxelles, notes de cours, année académique 1996-1997.

KHADER B., Analyse des pays en voie de développement, Université Catholique de Louvain, notes de cours, année académique 1998-1999.

DOCUMENTS NON PUBLIES

ELIE M., « Internet et développement global », n.p., avril 1999.

LANVIN B., « Tiers monde et accès à l’information : le dernier défi du deuxième millénaire », n.p., avril 1999.

ARTICLES INTERNET

CIDIF, « Les inforoutes dans l’espace francophone : situation actuelle et perspectives d’avenir », 1999.

http://noc.aic.net/inet98/5f/5f_3a.htm

CHEVRIER M., « La Francophonie et les inforoutes. Comment s’inscrire dans le concert de la communication », Séminaire de l’Agora sur les aspects sociaux des inforoutes, Way’s Mills, Québec, 30 mai 1997.

http://agora.qc.ca/textes/francophonie.html

ELIE M., « Décrypter les chiffres de l’Internet », Ministère de l’Economie, des Finances et de l’industrie, 1999.

http://www.finances.gouv.fr/comelec/travaux/syntheses/1_bis.htm

GUIDON J., « Internet pour les pays en voie de développement », 1999.

http://cvlium.univ-lemans.fr:8900/public/unesco/m3.1.1/M311.html

JENSEN M., « An Overview of Internet Connectivity In Africa », 1998. http://www3.sn.apc.org/africa/afstat.htm

LE RUE S., « Coopération au développement. Mobiliser l’Europe avec Internet », 1998.

http://oneworld.org/euforic/courier/170f_rue.htm

RENAUD P., « Internet et le développement », 1997.

http://antares.rio.net/interafrique/publication/Planete.html

SEGOND G.O., « Les nouvelles technologies de l’information et de la communication : un défi pour l’Europe, un pari pour l’Afrique et une raison de relancer la coopération Nord-Sud », 1996.

http://www.monde-diplomatique.fr/Forum/nsnet2/msg00003.html

CD-ROM

LE MONDE DIPLOMATIQUE, Archives 1987-1997, cedrom-sni, 1997.

LE MONDE DIPLOMATIQUE, La mondialisation, cédérom de poche : Comprendre, 1998.

ORSTOM, Internet au Sud, CD-ROM ORSTOM-UNITAR, 1998.