AfricaNet Sénégal
Gouvernance de Saint-Louis du Sénégal

 

      Qui sommes-nous?
      Plan de travail 2003
      Le partenariat
      Contact

       Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Généralités sur l'esprit du partenariat :
Les temps difficiles sont aussi des temps où, avec courage et lucidité, l'on voit surgir des possibilités nouvelles de résoudre les problèmes.

AfricaNet Sénégal qui a pour objet de renforcer les capacités des populations rurales dans les secteurs économiques et sociaux, est engagée pour favoriser de nouvelles formes de coopération institutionnelle et d'action de développement international face à aux enjeux qui nous interpellent tous. Riches et pauvres doivent comprendre que la survie est notre intérêt commun, exigeant de nouvelles solidarités et de nouveaux partenariats.

Le NEPAD est un excellent exemple.

Nous, citoyens du monde en devenir, devons apprendre à nous sentir concernés et à partager ; ainsi pourrons-nous atteindre ensemble le développement durable.

Lignes de force du partenariat :
Qu'il s'agisse de promouvoir et de défendre les libertés fondamentales, la paix, la démocratie et la bonne gouvernance, de travailler au transfert de technologies, de construire ou d'équiper des écoles, de protéger la Nature, de relier des ordinateurs, de promouvoir la jeunesse, les sports, les arts et la culture, d'appuyer les programmes de terrain des organisations paysannes auprès des instances de représentation pour peser sur les politiques de développement agricole et rurale,…bref de contribuer effectivement au développement rural, il y a véritablement une volonté de transmettre un savoir-faire, des qualifications ou simplement des compétences.

Ce n'est donc qu'en réunissant ces secteurs que l'on peut pleinement mesurer la portée des futurs investissements d'AfricaNet Association.

Hiérarchisation des secteurs :
Les actions de l'Association respectent et suivent fidèlement l'esprit du NEPAD qui sectorise les domaines en fonction de super priorités comme l'agriculture, l'éducation, la santé et les infrastructures.

Précisément, la vision de l'Assemblée Générale pour un développement durable est basée sur la modernisation des techniques agricoles, l'action humanitaire spontanée, l'amélioration des services sociaux, l'accès à l'éducation de base, surtout pour les jeunes filles le plus souvent victimes des pesanteurs traditionnelles (mariages précoces, faible scolarisation, atrocités de l'excision,..).

Par conséquent, le partenariat est souhaité en termes de coopération gouvernementale et non gouvernementale pour le financement de micro-réalisations, de formation des jeunes et des femmes dans les secteurs de l'agriculture, l'environnement, l'éducation, la santé, des infrastructures, de l'énergie, des arts, de la culture, du tourisme, des sports, du commerce et du partenariat économique.

 

Propositions de contenus :

 

1. Etude des politiques de développement :
· solliciter l'expertise technique des agences de développement dans la formulation, la mise en application et le suivi des programmes et projets de développement communautaires présentés par l'Association ;

2. Sur la formation et le recyclage des compétences locales :
· demander des dossiers de pré-inscription et des bourses d'études pour les jeunes bacheliers économiquement défavorisés ;

· instituer des bourses de stages pour des volontaires capitalisant une expérience de terrain de 5 ans et nécessitant un recyclage aux nouvelles conceptions et techniques des métiers du développement ;

3. Au plan de l'assistance technique et/ou financière dans le cadre des programmes et des projets de développement communautaires :
· Impliquer d'autres partenaires techniques et/ou financiers publics ou privés pour la répercussion dans d'autres localités des initiatives porteuses de techniques innovantes ;

4. Des conventions :
· définir le cadre juridique de la coopération dans le cadre du suivi des investissements ;

5. Le partenariat privé :
· organiser périodiquement un salon des jeunes chefs d'entreprises africains souhaitant commercialiser des productions agricoles (coton, café, cacao, banane,…), culturelles, promouvoir le tourisme et l'artisanat dans des pays Européens et/ou d'Amérique ;

 

Des rapports scientifiques et solidaires avec le Chef de l'Etat du Sénégal :
L'avènement démocratique de Son Excellence Maître Abdoulaye Wade à la Présidence de la République du Sénégal a consacré véritablement le renouveau du panafricaniste.

Le NEPAD, merveilleusement présenté par l'ensemble des Chefs d'Etat africains, recommande aux communautés panafricanistes africaines et étrangères de s'adapter à l'évolution du processus vers l'Unité et le Développement de l'Afrique qui nécessite un engagement citoyen et une conjugaison des forces sociales jeunes et femmes.

NOTA-BENE :
Il se pose également la question de la nécessaire rupture de forme et de fond avec les actions de développement cycliques et onéreuses pour aller vers un mariage de raison avec les objectifs fixés dans le NEPAD afin d'améliorer la qualité de vie des paysans dont les productions ne peuvent effectivement pas concurrencer celles des agriculteurs des pays industrialisés du Nord.

 

Les populations rurales africaines ne vivent essentiellement que des cultures de saison à très faible rendement avec son cortège de difficultés qui ont pour principaux noms : déficit pluviométrique, intempéries climatologiques, inexistence de subventions,...

Cette pauvreté abjecte et déshumanisante est l'une des raisons qui accentuent la tendance à l'émigration des cerveaux vers des horizons géographiques cléments au plan de la rémunération.

Des relations avec la Présidence de la République du Sénégal :
AfricaNet Association n'a véritablement commencé à se retrouver dans le paysage sociopolitique sénégalais, et donc africain, qu'avec la politique générale résolument panafricaniste de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Maître Abdoulaye WADE qui, sensibilisé sur le fondement des activités, a accepté de les parrainer avec l'assurance de son appui et de celui de son Gouvernement.

AfricaNet Association a sa vision du développement présentant des similitudes directes avec celle du Chef de l'Etat qui nous a renouvelé son appui, par une correspondance du Secrétaire Général de la Présidence, N° 10462 PR/SGPR/CT/Cult.o.s. du 18/12/2002.



Des attentes globales d'AfricaNet Association du partenariat :

AfricaNet Association souhaite travailler pour former la jeunesse africaine dans les métiers du développement, assister techniquement les organisations paysannes, soutenir les groupements féminins, financer de micro-réalisations dans les milieux ruraux africains, installer un réseau de cybercentres multimédia et relier des PME/PMI africaines et européennes.

haut de page